top of page
Rechercher
  • Photo du rédacteurCommunication

Appel à la mobilisation pour les législatives 2024





Les Fédérations d'éducation populaire prônent des valeurs fondamentales telles que l'inclusion, la solidarité, l’humanisme, la paix, l'égalité des chances et la citoyenneté active. Des valeurs de justice sociale et de démocratie.

 

Elles visent à donner à chacun, sans distinction d'âge, d'origine, d'appartenance, de confession, la capacité de penser par lui-même et d'agir avec les autres pour améliorer la société dans le respect de ses opinions et croyances.

 

Dans le département de Meurthe et Moselle, cela se traduit dans chaque mouvement par :

 

·      Le soutien à la vie associative en milieu rural et milieu urbain (soit 772 associations et structures locales, 63 000 adhérent.e.s ),

·      L'accès aux loisirs et au départ en vacances

·      La gestion d'accueils collectifs de mineurs (accueils périscolaires et centres de loisirs)

·      L'organisation d’activités sportives, culturelles, éducatives, artistiques …

·      L'accompagnement des familles (soutien à la parentalité, prévention santé, …)

·      Une mobilisation quotidienne en faveur d'une transition écologique et sociale juste.

·      10 Contrats Territoriaux de Jeunesses et d’Éducation Populaire avec 15 animateurs, qui concernent 192 000 habitants

·      Près de 2000 salariés au quotidien sur les territoires, au service de l'intérêt général.

 

 

Les mouvements d'éducation populaire de Meurthe et Moselle ont réussi à mener leurs actions grâce à un cadre républicain solide et à un partenariat fructueux avec les collectivités locales.

Ce travail en partenariat a permis de renforcer le tissu social local et de répondre aux besoins spécifiques des populations (enfants, adolescents, jeunes, familles...), en favorisant la cohésion sociale et le développement harmonieux des territoires.

 

Face aux échéances électorales proches, nos associations sont très inquiètes mais mobilisées pour défendre un projet de société émancipateur, solidaire, équitable.

 

Contrairement à certaines idées reçues, l’extrême droite ne soutient pas le progrès social et n'a pas pris la mesure des urgences climatiques.

 

Au Parlement européen les députés Rassemblement national (RN) s’abstenaient ou s’opposaient aux textes visant à améliorer les droits des femmes au travail (résolution résorbant les écarts de salaires entre femmes et hommes ; résolution sur la stratégie de l’UE en faveur de l’égalité femmes-hommes …) 

 

A l’Assemblée Nationale, les députés d’extrême droite ont par exemple voté contre l’augmentation du Smic, contre l’indexation des salaires sur l’inflation, contre le gel des loyers, contre le rétablissement de l’Impôt de solidarité sur la fortune.

 

 

 

Au niveau municipal, où l’extrême droite est arrivée au pouvoir, on a pu constater une baisse du nombre d’agents municipaux ; une diminution voire une suppression de structures d’aides sociales et de services à la population, une baisse des subventions au secteur associatif, à la culture, à l'éducation…

 

Face à cet avenir incertain et la gravité du moment, les associations d'éducation populaire de Meurthe et Moselle, regroupées en inter-fédérations, appellent à la mobilisation pour une alternative démocratique, sociale, républicaine et inclusive.

 

La première étape de cette mobilisation est d’aller voter ou utiliser la procuration, en orientant sa voix vers des candidats qui reconnaissent l'Education Populaire comme une façon de faire société.

13 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page